VIETNAM - LAOS - Cambodge

Vietnam 2000

tableau au pastel Vietnam
Pêcheur sur le Mékong -pastel 65x50-

 

Premier voyage lointain avec mon fils de 5 ans 1/2. Nous atterrissons à Saigon, pardon, Ho chi min ville. Nous repartirons de Hanoi. Dès l 'arrivée le petit est la coqueluche de ces dames qui le couvrent  de fruits, certaines entreprennent même de lui apprendre le vietnamien. 

Delta du Mékong, que d'eau ! Nous contemplons le fleuve tel qu'a dû le voir la petite Marguerite Duras depuis le bac. Les vestiges de la guerre sont omniprésents. Partout, des musées de  l'armée remplis de chars et de reliques, des cimetières,  des anciens combatants mutilés et les tunnels de Cu Chi témoignent de la résistance de ce petit pays face à l'hégémonie de l'oncle Sam. . Nous remontons vers le Nord en passant par Nathrang station balnéaire branchée; Hoi An merveilleuse petite ville; My son l'antique; Hue l' impériale et nid à arnaques ainsi que l'inévitable baie d'Along et Hanoï, pleine du charme vieillot des anciennes villes coloniales...

 

Du sud au nord, le Vietnam nous est apparu avec ses différences, gens plus réservés dans le nord, développement plus notable dans le sud... Il reste partout une fourmilière, où chacun est absorbé par un but bien précis.Une volonté incroyable anime ces gens. Ils l'ont montré pendant la guerre. Sur la route, j'ai vu un homme à vélo, tirant une carcasse de Peugot 504. Cela résume le Vietnam: impossible n'est pas Vietnamien...

 

Coiffées d'une brume épaisse, les montagnes au Nord-Est de Hanoï sont peuplées essentiellement de minorités ethnique comme le petit village de Ban Lac près de Maï Chau. Ici ce sont des Thaïs blancs mais le village voisin est habité par des Hmongs. L'habitat est construit sur pilotis preuve d'inondations fréquentes. Si le folklore de ces peuples est mis en valeur par le régime d'Hanoï (on trouve par exemple dans la capitale un musé regroupant les différents costumes traditionnels), la "vietnamisation" fait aussi partie des objectifs. A la maison on parle la langue maternelle mais  à l'école, seul le viet est enseigné...

Laos 2009

Peinture à l'huile. femme akha du Laos
Femme akha de Sopikao huile sur toile

 

Le calme de ce petit pays séduit après l'agitation de son grand voisin Thai. La capitale, Vientiane est un gros bourg alangui le long du Mékong. A deux pas du centre, la route qui borde le fleuve se transforme en un  chemin de terre qui se perd dans la forêt. La plupart des maisons, sont des constructions traditionnelles en bois sur pilotis ou d'anciens bâtiments coloniaux qui donnent à la ville un charme un peu suranné. 

 Pays de montagnes et de rivières, le Laos comporte de vastes zones sauvages où la nature est reine même si l'écosystème y est de plus en plus menacé du fait de la déforestation.  Les laotiens sont des gens sereins et souriants, bouddhistes pour la plupart. Le Mékong et ses affluents ont longtemps servi d'unique voie de communication. Peu à peu , des routes se construisent, pas toujours en bon état. Se déplacer d'un lieu à un autre peut prendre beaucoup de temps.

Nombreux au Laos, certains moines sont très jeunes mais  tous ne se destinent pas à la vie monastique. Les jeunes hommes doivent y passer quelques semaines à quelques mois de leur vie pour étudier. Dans certaines région, le monastère permet  d'apprendre à lire et à écrire dans la langue de leur ethnie. 

 

Notre itinéraire: Ventiane,Luang Prabang, Hongsa, Pakbeng,Muang sing,trek à So Pi Kao,Hue Xai

Cambodge 2017

BAMBOU aquarelle 31x41